Centre Entraînement Close-Combat

Centre d'Entraînement au Close-Combat

Qu’est-ce que le close-combat ? (1)

Training-Fairbairn-Sykes

fairbairnWilliam Ewart Fairbairn est-il réellement le père du close-combat?

A l’heure où le close-combat tend à passer dans le langage courant, à une époque où la presse commence à citer, de manière assez naturelle, ce vocable anglo-saxon, et où le militaire lui-même n’a plus honte de le prononcer, il convient de s’interroger sur ce que recouvre vraiment le terme « close-combat » aujourd’hui.

Sans se livrer à l’étiologie du mot (on serait d’ailleurs bien embarrassé si l’on devait donner le nom du premier qui l’employa…), il est de nos jour communément admis que le substantif « close-combat » apparaît pendant la Seconde guerre mondiale. On a d’ailleurs une idée assez précise quant aux circonstances de cette apparition: les Alliés – qui livrent des combats contre les forces de l’Axe – ont mis au point un système de défense (et surtout d’attaque) quand l’arme à feu du soldat est inutilisable ou inexistante. On est alors aux prémices de la création des troupes commando à un moment où les principes rigides de l’Infanterie du XIXème siècle ne sont plus appliqués (ni applicables) à la lettre.

fairbairn-30

Il semblerait que ça soit Williman Ewart Faibairn, ancien de la Royal Marines ayant occupé un poste de fonctionnaire de police à Shangaï pendant la période de la Concession Internationale, qui soit l’auteur de la doctrine. Mais rien n’est sûr. En effet, après guerre, celui que l’on connaît sous le grade de Major, est fait Lieutenant-colonel et développe une méthode de combat corps-à-corps intitulée « Defendu » et non « close-combat »…

Nous terminerons donc cette première publication par une première interrogation: si l’apport de Fairbairn au développement du close-combat est indiscutable, peut-on pour autant lui imputer la complète paternité du mot? Certainement pas. De la doctrine? Il semblerait que non.

Tags: , , , , , , ,

Related posts

Les commentaires sont actuellement fermés.

Top