Centre Entraînement Close-Combat

Centre d'Entraînement au Close-Combat

Semaine 46-47: le double objectif du close-combat

IMG_4670
IMG_4665

L’attaque de sentinelle en close-combat moderne…

Ces deux dernière semaines (du lundi 10 au dimanche 23 novembre 2014), les activités de la section MILETTO à Paris ont été marquées par le sceau « légal » du combat corps-à-corps moderne. En effet, on oublie trop souvent aujourd’hui que le close-combat a été augmenté, depuis la fin des années 1990, d’une nouvelle finalité: respecter le cadre légal.  En cela, l’apport des Techniques d’intervention opérationnelles rapprochées au TTA 405 en 2001 a été un coup de maître à l’initiative du gendarme Fabrice Halopeau.

Il est vrai qu’à l’heure où une ville comme Paris compte environ 20.000 caméras de vidéos surveillance, il faudrait être un homme (ou une femme) de peu de jugement pour penser que l’on peut riposter à une agression, aussi violente soit-elle, sans tenir compte de la dimension juridique du combat.

IMG_4666

…ne comporte pas (ou plus) de torsion cervicale ou de pressions sur le globes oculaires: une simple pression sur les clavicules permet un amener au sol dans le respect du cadre légal et notamment des dispositions du Code pénal.

Par conséquent, il apparaît que le but du close-combat de nos jours est double: survivre au choc d’un combat corps-à-corps (ce qui est bien évidemment la fonction originelle du close-combat, héritée de la Seconde guerre mondiale) mais aussi respecter autant que possible les dispositions du Code pénal et éviter ainsi de terminer en prison.

C’est pourquoi, toutes les techniques actuelles de close-combat doivent non seulement être d’une efficacité redoutable (la criminalité étant toujours plus inventive en matière d’agressions crapuleuses) mais aussi d’une logique juridique implacable: la force doit être engagée de manière graduée. Dans ces conditions, le pratiquant de close-combat se doit de connaître parfaitement certains articles de droit comme le 122-5 du Code pénal (la légitime défense) ou le 73 du Code de procédure pénal (le droit d’appréhension).

En outre, l’entraînement du combattant d’aujourd’hui comporte une série d’exercices à répéter en début de séance qui permettent de travailler et la rusticité et l’aptitude à la violence du corps-à-corps. C’est le cas du placage au sol, des flexions de bras sur les  poings ou les poignets, ou encore le relever de sol offensif.

IMG_4664

Comme tous les dimanches matin, nous avons travaillé ce 23 novembre 2014, le relever de sol offensif de close-combat. Non létal, mais non moins efficace quand il s’agit de regagner la position debout dans un affrontement corps-à-corps.

Tags: , , , , , , , , ,

Related posts

Semaine 22 compte rendu.

Semaine 22 compte rendu. Ce lundi 29 mai, notre échauffement était constitué entre autres...

Séance n°24 (compte rendu)

Instruction menée par C. GEMELLI.  Orientation générale: rusticité/combat corps-à-corps.  Thème technique: le chin-jab de...

Les commentaires sont actuellement fermés.

Top