Centre Entraînement Close-Combat

Centre d'Entraînement au Close-Combat

Semaine n°41: la tactique en close-combat

IMG_3919

Ce matin, dimanche 12 octobre 2014, travail d’une défense contre un coup de pied circulaire moyen.

A l’issue de cette semaine (n°41: du lundi 6 au dimanche 12 octobre 2014), on peut dire que l’entraînement au close-combat à la section MILETTO – que ça soit pendant les séances collectives ou bien les cours particuliers – a été marqué par des rappels généraux sur la tactique en combat corps-à-corps.

Tandis que la séance en salle du lundi (n°6) a été consacrée à une technique de préhension au sol, l’enroulement d’un bras pour passer de la position montée  de face à la « rear mount » (l’adversaire me présente son dos), la technique de l’entraînement de ce matin, en extérieur et donc sous le crachin, nous a permis de travailler une défense contre un coup de pied circulaire moyen (dit middle-kick).

Mais à chaque fois, l’instruction a mis bien en exergue l’importance de la tactique en close-combat. Car il n’y a pas de recette (« pour tuer ou éviter d’être tué » nous dit le TTA 405 de l’année 1947) et la démonstration de toute technique doit toujours être accompagnée de cette même précaution oratoire: il est possible, voire même très probable, que « ça ne marche pas »…

Comme nous le rappelons ailleurs, l’origine du mot tactique vient du grec ancien: taktikê ou l’art de ranger, de disposer, de faire manoeuvrer des troupes. Et même si son étymologie n’est pas bien établie, takitkê semble être dérivé de tassein: placer, ordonner. L’art de bien ranger… Ou plutôt, en combat corps-à-corps, l’art de bien « se » ranger (en effet, face aux coups, on est seul).

photo

L’éternel travail de la rusticité… Bravo aux combattants de la section qui se sont distingués ce matin: Fabien, Sébastien, Martin et Terry.

L’objet de ce compte-rendu (hebdomadaire) n’est pas d’étayer plus avant la conception tactique du close-combat. Mais on pourrait résumer les commandement des close(combattants) de la sorte: éviter ce désastreux « effet miroir », ne pas être dans le convenu, ne pas être correct (ni attendu). Etre asymétrique, dissonnant, discordant. Etre toujours là où l’on ne t’attend pas… (C’est bien là le sens du texte publiée précédemment, extrait du roman de John Le Carré, The Spy who came in from the cold: « Une seule explication était possible : on attendait qu’il passe de la chambre des gardes dans la sienne. Il prit donc le parti de rester où il était. »).

Tags: , , , ,

Related posts

Séance n°24 (compte rendu)

Instruction menée par C. GEMELLI.  Orientation générale: rusticité/combat corps-à-corps.  Thème technique: le chin-jab de...

Les commentaires sont actuellement fermés.

Top