Centre Entraînement Close-Combat

Centre d'Entraînement au Close-Combat

Master class de Cédric Laouani (Kapap)

14.04.2017

gros planCe vendredi 14 avril, le centre d’entraînement recevait Cédric Laouani responsable de la Fédération de Kapap I.K.A France. Son approche pédagogique fondée sur une longue expérience opérationnelle correspond précisemment à l’esprit du Kapap, close-combat israelien : Kapap, krav panim el panim signifiant en hébreu « combat face à face ».
A la suite de l’échauffement, lors de la partie principale nous avons notamment travaillé la défense contre une percussion circulaire au visage. Cette défense contre un coup de poing circulaire était le point de départ pour aborder plusieurs techniques axées principalement sur une action sur les cervicales.
L’objectif des techniques de neutralisation de l’adversaire est triple :
-prendre un minimum de risque pour soi-même
-réaliser le geste de défense en un minimum de temps
-en suscitant un maximum de douleur chez l’adversaire.
Un des points spécifié lors de la partie principale était l’adéquate exécution de l’enroulement de notre avant-bras tout en réalisant une percussion génitale avec la jambe opposée, avant d’effectuer une action sur les cervicales de l’adversaire : cela en vue de le déséquilibrer (déséquilibrer sa colonne vertébrale).
A la suite de ces enchaînements nous avons travaillé une défense contre une double percussion circulaire au visage.

A l’issue de la partie principale, le retour au calme était pris en main par Céline Buant, Moniteur TOP avec une séquence de Techniques d’optimisation du potentiel.
Les techniques d’optimisation du potentiel crées par le médecin militaire Edith Perreaut-Pierre (qui a été médecin du sport à l’École Interarmées des Sports) ontrécupération top été développées au début des années 1990 dans les armées pour apporter aux militaires des moyens leurs permettant de gérer leur stress, non seulement en opérations mais aussi dans leur quotidien professionnel et personnel.
Le docteur Perreaut-Pierre s’occupait de la préparation mentale de sportifs de haut niveau à l’École Interarmées des Sports (École constituée de deux bataillons : le Bataillon de Joinville où les sportifs de haut niveau faisaient leur Service National et le Bataillon d’Antibes où sont formés les moniteurs de sport de toutes les armées). Elle avait crée des techniques ayant pour but d’améliorer la préparation mentale et la récupération du sportif. Il lui a été dés lors demandé de mettre au point une formation spécifique pour le soldat. Il s’agissait  d’aider le soldat partant en opex à mobiliser ses ressources psycho-cognitives et physiologiques pour une performance durable afin de mener à bien ses missions dans les meilleures conditions, l’objectif premier étant d’optimiser sa mise en condition opérationnelle.
Ces techniques ont donc été progressivement adaptées aux besoins quotidiens des militaires.

Nous pouvons dire qu’elles ont été conçues pour tous ceux qui doivent recourir à un haut niveau de performance et y sont astreints dans leur métier; conçues pour optimiser le potentiel, les performances du militaire et ce dès la préparation jusqu’à la récupération.
La notion de performance prend en compte trois composantes élémentaires qui sont en interrelation et en synergie constante :
-les compétences techniques (professionnelles, psychomotrices, intellectuelles, tactiques, stratégiques…)
-la condition physique
– les habiletés mentales.

Et se distinguent en trois temps :
-les techniques de régulation : pour optimiser les compétences et savoir-faire acquis avant la mission
-les techniques de dynamisation pour aider à mobiliser ses capacités physiques et psychologiques au bon moment (donc pendant la mission)
-les techniques de récupération favorisant le retour au calme, et permettant de régénérer l’organisme

Pour finir ces techniques faites pour acquérir et/ou optimiser ses compétences psycho-cognitives, émotionnelles et comportementales, se veulent utilisables par tous (aussi bien individuellement qu’en environnement collectif), partout et en toutes circonstances, la contrainte temporelle a été une donnée prise en compte. Les protocoles des TOP ont été mis au point afin que les techniques soient brèves. Elles durent entre quelques secondes et une dizaine de minutes.

Fin de compte rendu
Résumé de la séance de close-combat du vendredi 14 avril 2017 au sein du Centre d’entraînement de L’Union des Sociétés d’Education Physique et de Préparation Militaire (USEPPM)
▪ Séance de type « master class »
▪ Début de l’entrée en salle: 20H00
▪ Fin des activités: 21H30

Related posts

Les commentaires sont actuellement fermés.

Top