Centre Entraînement Close-Combat

Centre d'Entraînement au Close-Combat

Séance de close-combat du lundi 13 mars 2017

lundi 13:03:2017

Ce lundi 13 mars 2017, c’était au tour de Ludovick Zilavec de prendre en main l’effectif au Centre d’entraînement. Lors de cette séance, les techniques d’interventions opérationnelles rapprochées (TIOR) adoptées par les armées dans les années 2000 étaient mises à l’honneur (*).

C’est la raison pour laquelle, nous avons étudié hier plusieurs moyens de contrôle en abordant non seulement le cas conforme, mais aussi le cas non-conforme.
En résumé, un moyen de contrôle par hyper-extension du bras à l’aide du bord cubital, extérieur et intérieur ; et le cas non-conforme : la clef de poignet en flexion après échec du bord cubital extérieur.
Nous avons également travaillé notre mobilité par le relevé offensif et abordé au sol le crochetage pour faire tomber l’adversaire.

Pour nous, élèves et moniteurs déjà qualifiés, c’est la possibilité de bénéficier, à l’USEPPM, d’une approche comparée des techniques qui ont été auparavant, et sont actuellement enseignées dans les différentes armées.

* Note:Les missions des Armées ont évolué à la fin des années 1990: nous sommes entrés dans des missions de maintien de l’ordre, de coopération avec les forces de gendarmerie et de police. Dès lors, la riposte graduée a été apporté à l’Armée de terre avec pour but expresse d’opérer dans le cadre prévu par la loi. Ce principe de « riposte graduée » permet au militaire de ne jamais être en disproportion par rapport à la gravité de l’atteinte qu’il a reçue.

Related posts

Séance n°24 (compte rendu)

Instruction menée par C. GEMELLI.  Orientation générale: rusticité/combat corps-à-corps.  Thème technique: le chin-jab de...

Les commentaires sont actuellement fermés.

Top