Centre Entraînement Close-Combat

Centre d'Entraînement au Close-Combat

Le sabre de la main (24 mars 2014 – n°28)

Parmi les premières techniques enseignées par Fairbairn à ses stagiaires dans les années 1940, le sabre de la main était réputé un coup mortel...

Parmi les premières techniques enseignées par Fairbairn à ses stagiaires dans les années 1940, se trouvait un coup réputé mortel: le coup du tranchant de la main…

Au programme de la 28ème séance de la saison (le lundi 24 mars 2014), le sabre externe de la main, en percussion.

Bien connu des karatékas, la frappe avec la partie inférieure du tranchant de la main, en dessous de l’auriculaire, est un classique du close-combat (et de la self-défense où il permet de se dégager de certaines saisies ou étranglements).

Chez Fairbairn, il n’est pas vraiment de nom spécifique (comme le « bronco » par exemple). L’auteur de Get though se contente simplement d’être descriptif: « edge of the hand », ou autrement dit « le bord de main ». C’est pourquoi les instructeurs de combat corps-à-corps eurent recours pendant longtemps (à l’époque où l’on commençait son cursus martial par le karaté-do) à l’appellation japonaise: shuto ou te-katana.

Le close-combat moderne quant à lui retiendra cette métaphore, plutôt parlante, du katana (le sabre) pour des raisons mnémotechniques; et recommandera à ses élèves de pratiquer cette percussion en milieu civil dans des situations de défenses contre menaces armées arrières, quand l’extrémité de l’arme est à une distance courte.

Related posts

Séance n°24 (compte rendu)

Instruction menée par C. GEMELLI.  Orientation générale: rusticité/combat corps-à-corps.  Thème technique: le chin-jab de...

Les commentaires sont actuellement fermés.

Top